Les livres la vie providence par Luce des Étoiles

Bienvenue en l'espace des livres la vie providence

 

Audio de bienvenue (8:10)

Un peu de moi

Tiré du recueil Le livre de Sarah : La prophétie des Sarah

En cet inoubliable printemps 2006, petit bout de Luce des Étoiles sur cette terre, je fis connaissance de personnes sur le Chemin qui se recommandaient de Jésus ou de Marie-Madeleine, tandis que je ne parlais qu’à Dieu !

 

Et je ne comprenais pas en quoi Jésus, Marie-Madeleine et d’autres icônes, religieuses ou non, aient pu avoir tant d’importance pour ces personnes dites éveillées que je commençais à rencontrer en dehors d’internet. Mais je respectais ce que je prenais pour une fascination, quand ce n’était pas pour une sorte d’élucubration, car je me disais : « À chacun la sienne ! »

 

Et je les écoutais me parler de leur vision de la vie spirituelle, comme si j’étais restée tout ce temps en dehors du temps terrien.

 

Certes, je m’étais aussi intéressée et ouverte à beaucoup de voies qualifiées de développement personnel et/ou de nouvelle conscience, et ce, mais beaucoup plus récemment, telle la kinésiologie avec son fameux test que j’avais appris à apprivoiser.

 

Pourtant, j’étais loin de toutes ces informations que je découvrais par ces personnes, comme sur la toile, sur ce thème alors si nouveau pour moi qu’était l’ascension de la terre et de tous ses règnes.

 

L’apprentissage de la kinésiologie s’était révélé si crucial dans mon aisance à communiquer, par le biais de son test dit musculaire, avec tous les corps de notre être. Même si, en réalité, ce test est tellement plus ! La kinésiologie fut ainsi non seulement un premier aboutissement de toutes mes quêtes et requêtes sur la relation, donc sur moi-même, mais aussi et surtout une telle prise de conscience ! Il n’était plus besoin de complications théoriques ni de salamalecs en tous genres pour accéder, simplement, à tous nos autres corps : par l’écoute du corps physique.

 

Je sais aujourd’hui avoir, depuis toujours, une connaissance directe -tels des savoirs innés ?- en dialoguant avec l’Univers, même si j’ai longtemps cru sorties exclusivement de mon imagination ces réponses de moi à moi. Je n’étais pas sûre qu’un Dieu existât, mais au cas où…

 

Jusqu’à mes vingt-cinq ans, je l’ai questionné (si souvent !) en déversant uniquement ce que j’avais sur le cœur : courroux, déceptions et désillusions sur ce monde et ses humains, mais pourtant aussi, quelques timides espérances… qui ont su grandir avec moi et en moi.

 

Comme beaucoup, je me suis ainsi rebellée contre la Création et son créateur. Mais je n’étais pas une anarchiste, et je continuais à m’adresser à lui -même si j’ai pu être très en colère jusqu’à oser violemment réprimander Dieu- tandis que je croyais seulement me parler !

 

Toute petite, j’avais donc sans le savoir toutes ces connaissances, bien qu’ensuite il m’ait semblé tout oublier pendant de nombreuses années. La seule chose que je me rappelle cependant de ma prime enfance, c’est de m’être dit bien souvent : « Cela, quand je serai grande, il faudra que je m’en souvienne parce que c’est très important ! »

 

Bien sûr, tout comme vous, j’ai fini par me r-appeler, en réactivant certaines mémoires dans le cadre de ma recherche évolutive personnelle.

 

Cependant, avant 2006, je n’ai jamais eu réellement conscience en moi d’une quelconque capacité de médiumnité -pour employer un terme très approximatif- comme d’aucuns peuvent partager qu’ils savent être ceci ou cela depuis leur plus jeune âge. Seulement (et peut-être ?) une certaine intuition, enfant, jusqu’à une intuition certaine, adulte.

 

Après plus d’une année d’enseignement par channelings quotidiens de divers êtres de lumière, c’est début juin 2007 que j’ai reçu d’autres réponses -et, pour la première fois, directement de Madeleine- par le biais d’un roman qu’elle venait juste d’inspirer, mais que j’avais hésité à acheter. Encore un livre à la mode de Marie-Madeleine ! m’étais-je dit.

 

Pourtant, à peine l’avais-je commencé que sa mémoire m’a parlé de Sarah, sa fille de sang quand elle était encore Marie-Madeleine. Elle m’a appris qu’avec d’autres je portais une mémoire de Sarah et que nous serions les porte-flambeau de cette nouvelle lignée des Sarah, succédant ainsi à la lignée des Marie.

 

Puis, en ce 20 juin 2007 tellement important pour moi, j’ai enfin accepté de recevoir notre première communication personnelle écrite qui, ainsi, élargissait et précisait ce que j’avais entendu intérieurement quelques jours auparavant. En voici deux extraits :

 

…« Je sais que c’est encore en apparence bien compliqué pour vous, humains de 3/4/5D, de savoir qui vous êtes et ce que vous êtes dans toutes vos latitudes, dans toutes vos aptitudes, dans toutes vos auras de Merkabah. […]

 

Car qu’est-ce qu’une prophétie ? C’est tout simplement ce qui se réalise parce que cela doit se réaliser directement dans les plans du Père selon les désirs de la Mère. Et une prophétie ne peut pas ne pas se réaliser, contrairement à une probabilité, un souhait ou une vision des mémoires akashiques, par exemple.

 

Le passé, le présent et le futur, tels que vous semblez les connaître de par votre expérimentation actuelle, ne sont pas -et ne peuvent appartenir à- une prophétie, qui n’a ni passé, ni présent, ni futur, mais qui est de toute éternité et qui ne peut se décomposer, même pour les besoins de votre illusion présente, en ces trois temps.

 

Une prophétie est une lignée, une ligne, un méridien, un vaisseau -dans le sens par exemple du méridien « vaisseau conception »- qui est et vit dans le passé, le présent, le futur, en un même temps, et qui est une constante dans la matrice éternelle comme dans la matrice de toute vie.

 

D’ici quelque temps, cela vous apparaîtra plus simple, y compris à votre mental. Mais je sais que ton âme a reconnu tout cela qu’elle connaît depuis très longtemps. »…

 

…« Mon bien-aimé Josué n’est plus, non plus, celui que j’ai connu et que vous avez connu. Nous ne sommes plus ensemble, dans votre langage, mais nous sommes un, dans notre langage, c’est-à-dire que nous ne sommes plus séparés. En fait, Sananda correspondrait d’une certaine manière -mais ce n’est pas tout à fait cela- à l’être androgyne dont nous étions tous les deux issus.

 

Donc, ainsi que tu l’avais compris pour certains, le Jésus qui s’adresse à eux est seulement une mémoire. Mais n’oublie pas que nous sommes tous, à un certain niveau, une pensée, et il en est de même pour nous.

 

Nous t’avions préparée à tout cela, mais sans te dire qui nous étions quand nous t’entourions. C’est ce que tu avais souhaité. Ne pas baigner de manière consciente dans cette aura, dans cette prophétie, comme si tu avais seulement regardé un beau film -en l’occurrence, ta vie de petite fille de 3e dimension- avant de revenir à ta réalité divine.

 

Voilà pourquoi nous nous faisions passer, en quelque sorte, et bien évidemment avec la bénédiction du Père/Mère/Fils, pour Dieu et la Vierge, comme tu disais. En fait, cela a souvent été Josué et moi qui t’avons accompagnée directement mais, surtout, instruite directement.

 

Ta famille terrestre n’a pas été une famille facile pour toi, mais n’a pas non plus été une famille tortionnaire. Je dirai qu’elle fut une famille moyenne dans tous les niveaux de l’incarnation terrestre actuelle. Mais, car il y a un mais, avec une prédisposition à la violence verbale et à l’intelligence mentale très affûtée. »…

 

Que rajouter à cet émouvant témoignage d’une si courageuse et si merveilleuse Marie parmi les Marie : notre bien-aimée Madeleine !

 

Ce n’est pas d’emblée que j’ai perçu que si nos Correspondants se sont longtemps adressés à moi uniquement sous le nom de Luce, c’était pour attirer toute mon attention sur la différenciation de mon Être Réel d’avec mon incarnation « Élisabeth », temple humain de « Luce ».

 

Mais tous savaient parfaitement ce qu’ils faisaient !...

 

En effet, ce n’est qu’après deux ans d’enseignement qu’ils m’ont, parfois, appelée aussi par mon prénom. Et d’ailleurs, j’avais déjà su très clairement entendre intérieurement : Luce ! avant d’être Channel. Pourtant, j’ai souvent cru transmettre seulement en tant qu’Élisabeth, pensant alors que Luce était mon pseudonyme d’éveillée.

 

Aujourd’hui, je sais que c’est uniquement mon Être Réel « Luce » qui, en son canal divin, se connectait à celui de nos Amis, comme je sais que ce nom de Luce -même des Étoiles- n’est pas son vrai nom, mais son (et donc, notre) nom de reconnaissance divine de la Nouvelle Terre.

 

Combien de fois m’aura-t-il fallu entendre, lire ou voir les mêmes choses pour croire les entendre, les lire et les voir pour la première fois !

Tiré du recueil La vie providence VII : Témoignage de 2016 à 2018

Le 27 février 2018, lorsque j’ai remis à votre disposition le message par voie de channeling intitulé ‘L’illusion de croire être réalisé’ émis initialement le 20 avril 2009, c’était bien sur demande expresse du Grand-Commandeur en responsabilité qu’est notre ami Ashtar Sheran.

 

D’ailleurs, j’avais ressenti comme une certaine nécessité prioritaire… Mais je ne savais pas encore, je ne pensais pas encore que cette diffusion ferait l’objet, ainsi, de mon dernier témoignage par écrit, et ce, dans le cadre de cet Espace (des livres La vie providence).

 

Aujourd’hui, je comprends beaucoup mieux cette douce insistance d’Ashtar puisque, depuis, j’ai entendu que cela devait se réaliser avant le 1er mars 2018. Certes, en 2013, j’avais entendu « 2018 ! », notamment pour les quelques informations éclairantes déjà portées jusqu’à votre connaissance… Pourtant, j’avais présumé que (peut-être ?) cela signerait également la fin de mon travail en tant que secrétaire du ciel, de la terre et de l’intraterre. Ce qui s’est confirmé puis avéré courant mars 2018.

 

C’est ainsi qu’en ce jour de l’Ascension liturgique 2018, je me rappelle que ma dernière canalisation channeling avait aussi eu lieu en février. Soit, en l’occurrence, juste avant le 1er mars 2012 : date linéaire inscrite dans le marbre par le grand concile des 24 Anciens, et ce, en tant que la cessation sur terre −mais dans toute notre galaxie− de toutes les communications par la voie extériorisée que fut le channeling.

 

J’aurai ainsi consacré 12 années à ce qui deviendra les recueils La vie providence. Les 6 premières, à retranscrire les messages reçus via Luce & Loriel. Les 6 dernières, à témoigner de ma propre compréhension de ces textes du ciel, de la terre et de l’intraterre. Heureusement qu’en 2006 j’ignorais tout ce temps à passer ainsi que l’ampleur de la tâche ! (Rires)

 

J’ai fait de mon mieux, de tout mon mieux humain connecté à mon divin. Même si j’ai toujours su que tous ces témoignages, les leurs comme les miens, auront surtout servi et serviront à la postérité… Bien plus qu’ils ne l’auront fait pour mes contemporains… (Sourire)

 

Pour l’Ascension, votre propre ascension ! ainsi que celle de vos successeurs, tout se passera en une seule seconde.

 

Et nous attendrons, en compassion sans plus aucune attente, ceux et celles qui n’avaient pas décidé de vivre, dès à présent, la réunification proposée par nos rayons gémellaires. De la même façon que nos Amis nous ont attendus, sans aucune attente, dans leur amour inconditionnel.

 

Redevenons simples comme des enfants.
Pas simplets. Pas des enfants.

 

À qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache !

 

Élisabeth/Luce des Étoiles
Guide-interprète spirituelle (Ancienne Channel)

 

RETOUR VERS LA PAGE D'ACCUEIL